TOUT SUR LE PALP : VRAI OU FAUX!

Dans un esprit de transparence et pour répondre à toutes sortes de rumeurs et autres fantasmes qui entourent le PALP festival et envahissent la Ville de Martigny depuis quelques temps, nous vous avons concocté un petit question-réponse.
VRAI? ou FAUX?

Combien donne la Ville de Martigny? Est-ce que les organisateurs s’enrichissent? Est-ce que le PALP s’organise en 3 semaines?…

Vous saurez tout sur le PALP!

 

Est-ce que la Ville de Martigny offre au PALP festival un budget de plus de 400’000 CHF ?

Faux !

- La Ville de Martigny propose un budget maximal de 60’000 CHF en cash au PALP festival.

- La Ville loue le bar de la Place au PALP pour la somme de 20’000 CHF, cette somme est ajoutée au budget programmation de la Place.

- L’Office du Tourisme donne 5’000 CHF pour la soirée du 1er août.

- Elle ajoute à ça 40’000 CHF en services de la part des Services Techniques de la Ville qui comprend notamment la mise en place de la cabane pour les enfants, le bar, les jeux, les cabanons, les nettoyages de la place, …

Le TOTAL est donc de 85’000 CHF pour le PALP festival.
(Sur un budget total de 430’000 CHF pour l’édition 2014 – Les organisateurs du PALP apportant le reste.)

Le PALP investit plus de 300’000 CHF pour la Ville de Martigny !

Vrai !

- Aujourd’hui, avec la hausse du prix des cachets (artistes), la conjoncture actuelle, etc, un budget de 85’000 CHF ne permettrait de réaliser qu’un festival de 2 jours. Les organisateurs du PALP développent chaque année leurs propres recherches de fonds afin de trouver les moyens nécessaires pour offrir plus de 10 jours d’animations.

- Entre ses propres recherches de fonds et les bénéfices engendrés pendant le festival (bar, entrées,…) le PALP apporte donc à l’organisation du festival un montant de plus de 300’000 CHF (2014).

Les organisateurs se sont acheté des résidences avec l’argent de la Ville?

Faux !

Entendue plusieurs fois très sérieusement (notez que ce n’est pas une question), c’est celle qui décroche la palme et nous fait beaucoup rire :)

- Le PALP n’a engrangé jusqu’à présent aucun bénéfice, l’argent étant réinvesti dans la programmation .

A savoir que :
- Le PALP salarie 25 postes de travail
- Le PALP utilise les services d’environ 35 bénévoles (quand nous le pouvons, certains sont défrayés)
- La direction du PALP festival : 2 personnes, n’étant salariées qu’en cas d’exercice positif.

Pour organiser un concert, il suffit de passer deux coups de téléphone, c’est facile ?

Faux !

Même si dans certains cas cela peut se passer « facilement », la programmation d’un groupe, spectacle ou autre animation demande :
Le travail de recherche et une quantité de prises de contact.
- L’aspect administratif comme par exemple la gestion du budget, la gestion des contrats (comptabilité, recherches de fonds, réalisation des dossiers, contacts avec les partenaires,…)
- La promotion (publicité, le graphisme, les imprimés et leur distribution, le site internet, la présentation aux médias) – L’aspect production (Réservations de vols, transports, hôtels, accueil, …)
- La gestion des fiches techniques son et lumière, les demandes spéciales et locations, la mise en place du matériel, la gestion des prestataires…
- La gestion du personnel (administration, production, stagiaires, techniciens, aides techniques et souvent d’autres d’auxiliaires…).
- La sécurité ainsi que la gestion des ventes (bar, raclettes,…) et du personnel.
- La gestion générale de l’espace du festival : l’agencement de la place avec ses montages, mises en place et démontages, rangements et nettoyages.
- Dans le cas du PALP, la direction (les relations avec la ville, les différents services, la presse, les donateurs, privé ou d’intérêts publics, les prestataires de services,…)

Le concert de Desireless n’a pas été organisé par le PALP ?

Faux !

- Le concert de Desireless a bien été organisé par le PALP.

L’équipe du PALP organise un festival pour ses copains et non pour la Ville ?

Faux !

- Ah bon? Nous ne comprenons pas vraiment cette remarque. Nous avons peut-être quelques explications :

- Des amis fidèles du festival, parfois une dizaine, sont présents pour nous apporter leur aide précieuse et profiter de la fête. Ceux-ci, nous l’espérons se fondent assez facilement dans le public.

- Ajoutons à la première le personnel du PALP, certains jours nous pouvons facilement être 30 personnes. Chacune a sa tâche, plus ou moins importante. Mais comme expliqué ci-dessus, lorsque 1000 personnes venues des 4 coins de la ville sont là …

- De notre point de vue, le PALP attire au contraire un public très diversifié, différents habitants de la ville de Martigny, des touristes de passage et un public venu pour la programmation. C’est justement ce mélange des publics qui crée la force du festival. Les nombreux médias intéressés par l’événement en ont d’ailleurs fait écho en le présentant sous cet angle.

Le PALP ne programme pas de groupes locaux ?

Faux !

- Le PALP programme au minimum 15 groupes ou artistes (musique) valaisans depuis 2013.
En 2014, 15 groupes valaisans sur 24 concerts.

Le PALP est-il vraiment un festival populaire ?

Vrai !

Depuis sa naissance, les organisateurs du PALP festival sont fiers de leur motto :
« Le festival qui mélange les genres ».

1/4 de la programmation est sous forme de spectacles (enfants et tout public)
1/4 de la programmation est sous forme d’animations, ateliers… (enfants et tout public)
1/4 de la programmation est sous forme de concerts et dj (folk, chanson, rock, années 80, disco, musique festive, funk, … tout public)
Seule 1/4 de la programmation est sous une forme plus dirigée vers un public averti (métal, techno, musique contemporaine…) ces concerts étant principalement proposés en dehors de la Place centrale.

Une remarque fréquente est : « vous pourriez programmer un chanteur populaire » (sous-entendu : Sardou, Julien Doré, Zazie…)

Il s’agit tout d’abord de définir le mot populaire (nous comprenons 2 définitions)

1) Concert qui attire tous les âges, tout public, style de musique répandu dont l’écoute est devenue populaire. Nous y classons : le Folk, le Rock, le Jazz, le Blues, le Classique…
Ou
2) Concert d’une personnalité connue, localement, nationalement ou internationalement. Concert qui attire tous les âges et tout public, au style de musique répandu dont l’écoute est devenue populaire.

Malheureusement le PALP, qui est un festival gratuit, n’a pas les moyens d’offrir la version 2 de la définition, quand nous le pouvons, nous le faisons, comme avec le concert exceptionnel de Desireless en 2014. Si le PALP obtient un jour plus de moyens, il pourrait envisager d’offrir ce genre de prestations.

Le bar de la Place leur permet d’amasser des fortunes ?

Vrai mais plutôt faux !

- Le bar peut effectivement amasser de belles sommes d’argent un jour de forte affluence. Mais qui dit forte affluence dit programmation qui attire du monde ou autre événement spécifique plus coûteux.
C’est en somme très simple : le bar de la Place est en quelque sorte le poumon financier pour le PALP festival. Plus il rapporte – plus le festival pourra offrir une belle programmation.
Un festival comme le PALP coûte et il est inconcevable que les bénéfices tirés lors de ce dernier puissent être utilisés ailleurs.

A noter également que pour un meilleur rendement le personnel du bar est choisi en fonction de son professionnalisme, il est salarié.

Le PALP utilise l’argent de la Place pour organiser des concerts ailleurs ?

Faux !

Le PALP festival à des tentacules : les événements appelés «ÖFFNET » ont effectivement lieu ailleurs. Le PALP aime explorer et pouvoir offrir une programmation plus pointue dans des lieux incongrus. Ceci se fait sans toucher au budget qui est alloué par la Ville pour la Place centrale. Comme expliqué sous une autre question, les organisateurs du PALP ajoutent plusieurs centaines de milliers de francs au montant qu’ils touchent de la Ville. Ils essaient ainsi de développer des concepts novateurs, de leur propre cru.

Le PALP devient un gros festival et ce genre d’événement n’a rien à faire sur la Place centrale ?

Vrai et faux !

L’édition du PALP 2013 avait recu, pour bilan officiel, toute la satisfaction des autorités, ainsi que des divers représentants de la Place (cafetiers, habitants,…) . L’édition 2014 s’est donc construite sur un concept identique. Ni plus, ni moins.

Toutes les animations de la Place centrale doivent être approuvées et ce fut le cas chaque année avec la présentation du programme au comité d’organisation des animations de la place centrale qui a pour rôle de le valider.

Même si le PALP, jusqu’ici, a pu vivre une croissance plutôt rapide pour diverses raisons (une organisation en constante évolution, l’originalité de sa programmation, un public fidèle…), il n’a pas pour vocation de devenir « une machine monstrueuse » comme nous avons pu l’entendre. Les organisateurs du PALP festival sont conscients que leur espace de jeu, la Place centrale de Martigny est un espace public, appartenant aux habitants de la Ville dont la propre raison d’être, est de proposer un lieu convivial et accueillant pour les familles. Qu’il permette également d’y accueillir des fêtes populaires et parfois, dans une mesure raisonnable, des soirées plus spécifiques. La Place avec ses animations doit pouvoir offrir une image positive de la Ville autant localement que pour ses visiteurs étrangers.

Le PALP s’efforce d’être à l’écoute des demandes diverses, des habitants, de la Ville, des commerçants… Il fait ses expériences, parfois ses erreurs et essaie au mieux d’adapter son offre selon les désirs. Certes l’offre du PALP est éclectique, il se peut donc qu’une personne ne choisisse pas le bon soir dans le programme et puisse être dérangée par tel ou tel événement. Mais il est malheureusement difficile de satisfaire tout le monde en même temps.

 

Le PALP n’attire pas 20’000 personnes?

Faux !

Le PALP est un festival en grande partie gratuit. Lorsqu’il s’agit de comptabiliser le public, cela peut s’avérer difficile. Pour recenser les visiteurs, le festival se base sur le bar, et les ventes. Sachant que certaines personnes viennent uniquement une heure, ou ne consomme pas, et que d’autres sont un peu plus portées à soutenir le festival en consommant au bar, nous estimons une moyenne de 8-9chf de consommation par personne présente. Cette moyenne est celle que l’on retrouve dans beaucoup de salles de concert et de festivals, en consommation par personne. C’est donc sur cette base que le PALP compte ses visiteurs.

Le PALP, jusqu’à présent, à programmé ce qu’il voulait, sans égards aux habitants et au mandat  de la Ville ?

Faux !

Dès sa naissance, le PALP doit chaque année, présenter son projet sous forme de dossier, lequel doit être approuvé par la Ville ou par le comité d’organisation des animations de la Place centrale. Suite à chaque édition, un débriefing est conjointement organisé entre la Ville et les organisateurs. Le PALP apporte chaque année des changements à sa structure globale pour respecter les diverses demandes et contraintes. Suite à l’édition 2013, jugée comme une réussite générale par les mandants, le PALP est donc resté sur la même recette. Même densité, mêmes proportions de spectacles, concerts pointus ou populaires, ateliers, etc.

Leave a Reply